Termes techniques  Kitefoil et Windfoil

Jargon autour du Windfoil - Kitefoil

Nous n'entrerons pas dans les détails techniques mais uniquement sur le rôle que vont jouer les différentes parties du foil.

Le Boitier permettra de connecter le foil à la planche via une ou plusieurs vis. Il existe différente type de boitier avec chacun des avantages et des inconvénients que vous retrouverez dans cette article.

Le Mât est l'une des parties la plus importante du, en effet beaucoup de ses caractéristiques vont influencer le comportement du foil. En résumé il existe 3 tailles de mat :

- mât court (- de 60 cm) destinés uniquement aux écoles, leurs faible hauteur diminue considérablement les chutes et favorise l'apprentissage. Après 1 à 2 heures d'entrainement cet longueur de mat ne présente plus d'intérêt.

- mât moyen (- de 90 cm) cet longueur de mât est la plus utilisée car elle correspond à une utilisiation polyvalente - Freeride.

- mât long (+ de 100 cm) destinés uniquement à la race, les mâts de plus de 100 cm voir 115 cm pour certains permettent de franchir plus facilement les vagues et permettent une meilleur remonté au vent.

Les ailerons d'un foil fonctionnent exactement comme les ailes d'un avion, ils servent à la portance et à manoeuvrabilité du foil.

L'explication du phénomène de portance hydrodynamique peut être en partie donnée, par la variation de vitesses du fluide, entre l'intrados et l'extrados. Cette variation de vitesse (les particules parcourant l'extrados vont plus vite que celles de l'intrados du fait de la plus grande distance) provoque une variation de pression qui génère la portance.

design-foil.PNG

Roulis, tangage et lacet 

Le tangage
Cet axe de rotation est directement lié à la stabilité général du foil, si ce dernier n'est pas stable, il passera son temps à piquer du nez. Ce déséquilibre est toutefois le plus facile à gérer car il se corrige en effectuant des pressions sur la jambes avant pour descendre ou sur la jambe arrière pour monter. A noter cependant que la navigation sera alors bien plus fatigante due à la recherche constante d'un bon équilibre.
Le lacet
Le lacet est un mouvement gauche-droite de l'avant la planche, cela peut-être une bonne ou une mauvaise chose, tout dépend du style de navigation recherchée. Un foileur à la recherche d'un foil freeride, vague et joueur sera ravi car celui-ci sera plus maniable. A haute vitesse cela rendra le foil très incontrolable et augmentera les risques de chutes.
Le roulis
Cet axe est de loin le plus contraignant, si le foil a du roulis cela provoque un déséquilibre de vos appuis entre les talons et les pointes de pieds. Ce déséquilibre provient du profil des ailerons ou également des ponts bombés de certaines planches.

Termes techniques liés à l'hydrodynamisme d'un hydrofoil 

Portance.png
Portance
Plus un aileron offre de portance plus il décollera tôt dans le lightwind. La surface de l'aileron ainsi que son profil sont les 2 facteurs à prendre en compte pour la portance "La déviation du flux d'air vers le bas par l'aile crée par réaction une force vers le haut : la portance." (wikipedia)
trainee-foil.jpg
Trainée
La traînée est la force de résistance qu'exerce un fluide sur un objet lorsque le fluide ou l'objet sont en mouvement l'un par rapport à l'autre. La resistance de trainée est parallèle à la trajectoire du fluide, elle est dirigée dans le sens du fluide et elle s'oppose a l'avancement de l'objet si celui ci est en mouvement dans un fluide. (source mecaflux.com)
cavitation-foil.jpg
Cavitation
La cavitation se traduit par la naissance plus l'oscillation de bulles de gaz et de vapeur dans un liquide soumis à une dépression. Le problème engendré par la cavitation est que les petites bulles (ou cavitations) implosent en quelques millisecondes. Ce phénomène provoque des nuisances graves tel que l’érosion des matériaux, le bruit et les chutes de performance.
ventilation--foil.jpg
Ventilation
La ventilation est un phénomène mal connu qui apparaît souvent sur les hydrofoils et qui est très difficile à étudier. Il se traduit par une chute brutale de la portance lorsque le foil s'approche trop de la surface (l'air est aspiré dans la zone de dépression).